Partager cette page :         

Projet de recherche pour le développement de la chirurgie au laser en ophtalmologie


Le CHU de Reims inaugurait son activité de chirurgie réfractive (opération de la myopie) grâce à l’achat d’un laser Excimer en avril 2017. Cette technique de pointe dans le traitement au laser de la myopie est coordonnée par le Professeur Alexandre Denoyer.  En mai 2018, à l’initiative du Professeur Denoyer, un projet de recherche basé sur l’utilisation d’un second Laser dit « femtoseconde » permet de développer plus encore la chirurgie ophtalmologique au laser, pour la cataracte comme la chirurgie réfractive – chirurgie de la myopie

Afin de répondre aux besoins croissants des patients, le CHU de Reims a acquis en 2017 un laser Excimer, l'un des plus performants de sa génération en matière de traitement au laser de la myopie et des autres troubles de la vue d’origine réfractive. Le lancement de cette nouvelle activité faisait suite à l’arrivée, en septembre 2016, dans le service d’ophtalmologie du CHU, du Professeur Alexandre Denoyer, ophtalmologiste spécialisé dans la chirurgie du segment antérieur (greffes de cornée, cataracte, chirurgie réfractive).

En mai 2018, le Professeur Denoyer a initié le projet de recherche MYFLACS en lien avec  le Centre Hospitalier National d’Ophtalmologie (CHNO) des Quinze-Vingts à Paris afin d’étudier certaines modalités de la chirurgie de la cataractée assistée par laser. Il est assisté dans ce nouveau projet par le laboratoire pharmaceutique international Baush & Lomb, spécialisé en ophtalmologie, qui a mis à disposition du CHU un laser femtoseconde. Ce nouvel outil chirurgical destiné à la sculpture de la cornée produit des impulsions ultra-brèves de moins d’un millième de milliardième de seconde.

Un projet au bénéfice de la chirurgie au laser de la cataracte et réfractive

Ce projet de recherche initié par le Pr Denoyer en partenariat avec le Centre Hospitalier National d’Ophtalmologie des Quinze-Vingts à Paris aura une visée nationale. Intitulé MYFLACS, il porte sur le développement de techniques chirurgicales de pointe en ophtalmologie par l’utilisation d’un nouveau laser femtoseconde.

Dans le cadre de ce projet de recherche, le Pr Denoyer souhaite valider les éventuels bénéfices de cette nouvelle technologie susceptible :

  • d’améliorer la reproductibilité de la chirurgie,
  • d’augmenter la sécurité de certaines étapes chirurgicales,
  • d’optimiser le résultat final.

D’une valeur d’environ 500 000 €, le Laser femtoseconde sera utilisé pour les patients inclus dans l’étude sur la chirurgie de la cataracte assistée par laser (femto-cataracte) ainsi que pour l’activité chirurgicale courante en ophtalmologie au CHU de Reims (chirurgie de la cataracte au laser et chirurgie de la myopie femto-LASIK).

 

Mots-clés : Cataracte, Laser, Ophtalmologie, chirurgie de la myopie