Partager cette page :         

Recherche paramédicale

Avec le soin et l’enseignement, la recherche est l’une des missions fondamentales dévolues à tout établissement hospitalo-universitaire, permettant de faire progresser la science médicale. Ces projets de recherche sont menés par des équipes composées de médecins et de professionnels paramédicaux.

La recherche en soins en quelques mots

Le développement de la recherche en soins au sein du CHU de Reims fait partie intégrante du projet d’établissement 2016-2020, et trouve une place dans le Projet Médical Partagé du Groupement Hospitalier de Champagne.
La recherche en soins, a pour objectif de produire par la recherche, des savoirs scientifiques utilisables pour alimenter les prises de décisions soignantes, que ces décisions concernent la clinique, la formation mais aussi l’enseignement. Le champ de la recherche est vaste. Toute pratique de soin peut faire l’objet d’une recherche. Outre cet impact sur la recherche scientifique pour le bien du patient, cette démarche présente de nombreux avantages pour les équipes : renforcement du sentiment d’appartenance à leur service et à leur pôle, développement du dialogue, du partage d’idées et amélioration de l’attractivité de l’établissement notamment.

L’exemple du PHRIP mené par le service de néphrologie

Déposé en 2014, le Programme hospitalier de recherche infirmière et paramédicale (PHRIP) est porté par Mesdames Sylvette Khaznadji et Sylvie Flatet, respectivement cadre supérieure du pôle Digestif-Urologie-Néphrologie-Endocrinologie (DUNE) et cadre de santé du service de néphrologie.
Ce projet vise à permettre la construction d’un outil d’évaluation de la qualité du vécu d’une séance de dialyse pour les patients insuffisants rénaux chroniques traités par hémodialyse, en vue d’évaluer, à terme, la pertinence de l’utilisation de compléments occupationnels pendant la séance et la satisfaction des patients. L’objectif plus général est d’améliorer leur prise en charge au sein des établissements de santé.
Afin de mener à bien ce projet, trois étapes qualitatives et quantitatives seront menées. Dans  la première étape, une des phases utilise la méthode des Focus Group, méthode qualitative de recherche sociale permettant de recueillir des perceptions, attitudes, croyances et zones de résistance des personnes interrogées. Les différentes autres étapes se succèderont sur quatre ans, pour aboutir au final à la création d’un outil de mesure permettant d’évaluer la qualité de vécu d’une séance d’hémodialyse par le patient.

D’autres projets de recherche paramédicale seront bientôt disponibles.

Mots-clés : innovation, paramédicale, recherche