Le Fonds d’action s’engage en faveur de l’innovation médicale par le développement de nouvelles pratiques et l’achat de matériels de pointe pour assurer un meilleur traitement des maladies. Pour faire profiter à nos concitoyens des meilleurs soins, il vous est possible de nous aider à financer le matériel innovant de demain.

 

"THÉRAPIE MIROIR" POUR LA RÉÉDUCATION DU MEMBRE SUPÉRIEUR DES PATIENTS VICTIMES D'AVC

_____________________________________________________

 

La survenue d’un accident vasculaire cérébral est la première cause de handicap de l’adulte et touche  plus de 130 000 personnes par an en France. La thérapie miroir est une technique de rééducation recommandée par la Haute Autorité de Santé afin de favoriser la récupération du membre supérieur chez les personnes victimes d’AVC. Elle consiste à donner l’illusion d’une motricité du bras et de la main défaillante afin de générer des processus tels que la mise en jeu des neurones miroirs et de plasticité cérébrale positive.  

| LE PROJET
 

La survenue d’un accident vasculaire cérébral est la première cause de handicap de l’adulte.  Les AVC touchent plus de 130 000 personnes par an en France dont 80% des victimes récupèrent une capacité de marche variable mais permettant une autonomie minimal du quotidien.  L’utilisation de ce nouveau dispositif a pu être testé sur plusieurs patients. Il est innovant par sa conception permettant un « effet miroir » immédiat. L’outil permet d’individualiser les prises en charges du patient totalement déficitaire qui verra virtuellement son membre se mouvoir et initier de nouveau des mouvements globaux, au patient moins sévèrement atteint avec une dextérité réduite.  

Une large gamme d’exercice a été ainsi conçue permettant de faire évoluer la gamme selon le niveau de récupération.

 

 

COÛT DU PROJET

51 200 €
(la première année)

Comprend l'achat du matériel et des équipements, de consommables et d’un fauteuil patient avec repose bras ainsi que la maintenance

Mécène La fondation MACSF

 

ACQUISITION DE CASQUES DE RÉALITÉ VIRTUELLE

_____________________________________________________

Mise à disposition des patients des casques de réalité virtuelle pour leur prise en charge au bloc opératoire de chirurgie orthopédique et de chirurgie plastique.
Le soin au bloc opératoire peut être une source d’anxiété en raison de l’attente ou encore de l’anesthésie. L’utilisation de réalité virtuelle va alors permettre de diminuer le stress et l’anxiété des patients.

| LE PROJET
 

L’ACQUISITION DE CASQUE DE RÉALITÉ VIRTUELLE
L’objectif de ce projet est l’acquisition de 10 casques de réalité virtuelle. Ces casques seront à la disposition des équipes soignantes au bloc opératoire pour équiper les patients qui le souhaitent. Lors de la prise en charge du patient par l’infirmier anesthésiste, le casque lui sera proposé. Le patient aura le choix du thèmes ou de l’ambiance visuelle et auditive comme la plage, la montagne, la nature… qui seront diffusés dans le casque. Ces casques fonctionnent en autonomie et ne nécessitent pas de connexion internet ou filaire, critères essentiels pour être utilisés dans cet environnement. Le nettoyage des casques sera réalisé avec les lingettes nettoyantes conventionnelles présentes au bloc opératoire. 

Le souhait des services d’orthopédie et de chirurgie plastique est de diminuer l’anxiété et le stress du patient lors de la période pré-opératoire (attente en pré-anesthésie) et lors des préparatifs à la chirurgie (perfusion, anesthésie loco-régionale). Ce type d’appareillage permettra aux patients d’améliorer leur « expérience au bloc opératoire » ce qui facilitera les suites opératoires.

COÛT DU PROJET

3 500 € TTC coût total du projet

Mécène :  

 

PORTEURS DU PROJET | SERVICE MEDECINE PHYSIQUE ET READAPTATION
 Xavier OHL, Docteur et Chef du service d’orthopédie
Adeline NASCIMENTO, Cadre infirmier
Isabelle DEPAIX, Cadre infirmière
Christophe MENSA, Docteur et Chef du pôle locomoteur
Caroline FRANCOIS, Professeur et Chef du service de Chirurgie Plastique

EOS

_____________________________________________

Véritable révolution dans l'imagerie médicale pédiatrique.

| LE PROJET

Cet outil de pointe présente de nombreux avantages pour le confort et la sécurité des enfants comme pour la pratique médicale, notamment grâce à la faible exposition des patients aux rayons X. Le CHU de Reims est le seul établissement du territoire champardennais à en disposer à ce jour.

Cet outil, permet d’obtenir des reconstructions 3D de tous les niveaux ostéo-articulaires, grâce à deux faisceaux rayons X très fins, balayant le patient verticalement de la tête aux pieds et en offrant une meilleure visibilité de toutes les régions du corps.  Le système offre deux images radiographiques de face et de profil, sans avoir besoin de recourir à un scanner complémentaire. Ainsi, on pourra identifier les répercussions d’une pathologie sur tout le reste du corps puisqu’en position debout, les déformations sont souvent aggravées.Cette réduction de l’irradiation agit de manière positive sur la santé des enfants, notamment ceux nécessitant un suivi régulier de scoliose. En effet, elle tend à réduire les risques de cancer dû à l’exposition régulière aux rayons que subissent les enfants pour leur suivi.

 

EN QUELQUES CHIFFRES

500 000 € - Coût du projet

2018 - Acquisition du système
 

Mécène Les Amis de l'American Memorial Hospital
 

 
 

CHIRURGIE CARDIAQUE MINI-INVASIVE

_____________________________________________________

Acquisition d'équipement pour la chirurgie cardiaque mini-invasive.

| LE PROJET

Acquisition des équipements suivants :

| une colonne d’endoscopie à 3 dimensions et ses endoscopes associés
| 2 sets d’instruments pour la chirurgie mini-invasive de la valve mitrale
| 2 sets d’instruments pour la chirurgie mini-invasive de la valve aortique

Cette nouvelle technique consiste à opérer le cœur sans ouverture sternale, permet une meilleure récupération post-opératoire et une diminution des complications. Le patient opéré avec cette chirurgie peut ainsi s’asseoir dans les heures suivant l’opération et son séjour en réanimation est largement raccourci.
Le caractère peu invasif de cette technique permet également de diminuer le risque infectieux des muscles et des nerfs thoraciques. Une incision de 4 à 6 cm seulement est nécessaire. Ces séquelles limitées sont plus faciles à accepter, notamment chez les jeunes patients. Le stress lié à l’opération est diminué, ce qui est essentiel chez les patients souffrant de pathologies cardiaques.

 

EN QUELQUES CHIFFRES

274 968 € - Coût du projet

2019 - Acquisition de l'équipement

 

Mécène Amicale des opérées du coeur Champ'Ard'Aisne

 

CHIRURGIE ENDOSCOPIQUE OCULAIRE

_____________________________________________________

Une technique chirurgicale innovante.

| LE PROJET

La micro-endoscopie oculaire est une technique chirurgicale innovante qui nécessite l’utilisation d’un endoscope oculaire et d’équipements miniaturisés. 

L’intérêt de l’endoscopie oculaire se porte sur l’ensemble des sous-spécialités ophtalmologiques que sont : la chirurgie vitréo-rétinienne, la chirurgie du glaucome et la chirurgie des voies lacrymales. Cela implique la prise en charge de pathologies lourdes que sont : les glaucomes réfractaires, les traumatismes oculaires graves, la chirurgie des voies lacrymales. 

EN QUELQUES CHIFFRES

70 000 € - Coût du projet

2019 - Acquisition de l'éndoscope

 

Mécène Engie


 

 

ÉCHOGRAPHE DOPPLER

_____________________________________________________

Un appareil dernière génération, pluridisciplinaire.

 

| LE PROJET

 Cet appareil de dernière génération est essentiellement utilisé par les équipes pluridisciplinaires notamment dans le service de chirurgie digestive. Spécialisées dans le traitement des métastases hépatiques. 200 opérations hépatobiliaires sont réalisées en moyenne chaque année, associées ou non à une thermo-ablation (destruction des tumeurs hépatiques par sondes thermiques écho-guidées).

EN QUELQUES CHIFFRES

50 000 € - Coût du projet

2018 - Acquisition de l'échographe

Mécènes : Association Solidarité Ardennes Cancer