FAVORISER L'INNOVATION MÉDICALE

 

Le Fonds d’action s’engage en faveur de l’innovation médicale par le développement de nouvelles pratiques et l’achat de matériels de pointe pour assurer un meilleur traitement des maladies. Pour faire profiter à nos concitoyens des meilleurs soins, il vous est possible de nous aider à financer le matériel innovant de demain.

ACQUISITION DE CASQUES DE RÉALITÉ VIRTUELLE

_____________________________________________________

 

Mise à disposition des patients des casques de réalité virtuelle pour leur prise en charge au bloc opératoire de chirurgie orthopédique et de chirurgie plastique.
Le soin au bloc opératoire peut être une source d’anxiété en raison de l’attente ou encore de l’anesthésie. L’utilisation de réalité virtuelle va alors permettre de diminuer le stress et l’anxiété des patients.

| LE PROJET
 

L’ACQUISITION DE CASQUE DE RÉALITÉ VIRTUELLE
L’objectif de ce projet est l’acquisition de 10 casques de réalité virtuelle. Ces casques seront à la disposition des équipes soignantes au bloc opératoire pour équiper les patients qui le souhaitent. Lors de la prise en charge du patient par l’infirmier anesthésiste, le casque lui sera proposé. Le patient aura le choix du thèmes ou de l’ambiance visuelle et auditive comme la plage, la montagne, la nature… qui seront diffusés dans le casque. Ces casques fonctionnent en autonomie et ne nécessitent pas de connexion internet ou filaire, critères essentiels pour être utilisés dans cet environnement. Le nettoyage des casques sera réalisé avec les lingettes nettoyantes conventionnelles présentes au bloc opératoire. 

Le souhait des services d’orthopédie et de chirurgie plastique est de diminuer l’anxiété et le stress du patient lors de la période pré-opératoire (attente en pré-anesthésie) et lors des préparatifs à la chirurgie (perfusion, anesthésie loco-régionale). Ce type d’appareillage permettra aux patients d’améliorer leur « expérience au bloc opératoire » ce qui facilitera les suites opératoires.

COÛT DU PROJET

2 690 € 10 casques de réalité virtuelle OCULUS, 64 GO
429.90 € 10 étuis de protection
3 119.90 € coût du projet
218 .10 € frais de gestion du Fonds d’action
3 338.29 € TTC coût total du projet

LES BIENFAITS DU PROJET 

| Améliorer la prise en charge des patients 

| Améliorer l’expérience des patients au bloc opératoire

| Utilisation de nouvelles technologies pour le bien-être des patients 

 

PORTEURS DU PROJET | SERVICE MEDECINE PHYSIQUE ET READAPTATION
 Xavier OHL, Docteur et Chef du service d’orthopédie
Adeline NASCIMENTO, Cadre infirmier
Isabelle DEPAIX, Cadre infirmière
Christophe MENSA, Docteur et Chef du pôle locomoteur
Caroline FRANCOIS, Professeur et Chef du service de Chirurgie Plastique

"THÉRAPIE MIROIR" POUR LA RÉÉDUCATION DU MEMBRE SUPÉRIEUR DES PATIENTS VICTIMES D'AVC

_____________________________________________________

 

La survenue d’un accident vasculaire cérébral est la première cause de handicap de l’adulte et touche  plus de 130 000 personnes par an en France. La thérapie miroir est une technique de rééducation recommandée par la Haute Autorité de Santé afin de favoriser la récupération du membre supérieur chez les personnes victimes d’AVC. Elle consiste à donner l’illusion d’une motricité du bras et de la main défaillante afin de générer des processus tels que la mise en jeu des neurones miroirs et de plasticité cérébrale positive.  

| LE PROJET
 

La survenue d’un accident vasculaire cérébral est la première cause de handicap de l’adulte.  Les AVC touchent plus de 130 000 personnes par an en France dont 80% des victimes récupèrent une capacité de marche variable mais permettant une autonomie minimal du quotidien.  L’utilisation de ce nouveau dispositif a pu être testé sur plusieurs patients. Il est innovant par sa conception permettant un « effet miroir » immédiat. L’outil permet d’individualiser les prises en charges du patient totalement déficitaire qui verra virtuellement son membre se mouvoir et initier de nouveau des mouvements globaux, au patient moins sévèrement atteint avec une dextérité réduite.  

Une large gamme d’exercice a été ainsi conçue permettant de faire évoluer la gamme selon le niveau de récupération.

 

 

COÛT DU PROJET

51 200 €
(la première année)

Comprend l'achat du matériel et des équipements, de consommables et d’un fauteuil patient avec repose bras ainsi que la maintenance

LES BIENFAITS DU PROJET 

| Une meilleur implication du patient avec un effet sur sa motivation et son niveau de satisfaction  

| Une meilleure perception des mouvements 

| La possibilité de proposer des bilans de suivis

| Un outil plébiscité par les thérapeutes 

| Une facilité d'utilisation

SOUTENIR LES PROJETS DE RECHERCHE

 

Le Fonds d’action s’engage pour faire avancer la recherche médicale afin de faire évoluer la médecine dans sa pratique et sa technique. La recherche au CHU de Reims vise à améliorer la prise en charge des patients par l’évaluation des thérapies. Pour faire profiter à notre territoire de ces nouvelles approches, vous pouvez décider de soutenir nos équipes de recherche. 


 

AMÉLIORER LE CONFORT ET LES ESPACES DE VIE

 

Le Fonds d’action s’engage à améliorer le confort des patients et les espaces de vie au sein de notre établissement afin de proposer un séjour qui soit le plus agréable possible. L’amélioration des prises en charge passe également par l’aménagement des espaces. Pour faire de l’hôpital un lieu accueillant pour les patients et leurs familles, vous pouvez soutenir un de nos projets d’amélioration du confort des espaces de vie. 

 

RÉNOVATION DE L'AMERICAN MEMORIAL HOSPITAL

_____________________________________________________

 

L’application de la robotique à la chirurgie constitue une avancée technologique majeure. Elle permet de réaliser différents types d’interventions chirurgicales (urologique, gynécologique, digestive, ORL, pédiatrique, thoracique et pelvienne)  en reproduisant les étapes d’une intervention classique mais de manière moins invasive et donc moins traumatisante pour le patient. 

| LE PROJET
 

Héritage de l’amitié franco-américaine d’après-guerre, l’American Memorial Hospital est un don de l’association des soldats vétérans à la ville martyre de Reims. Aujourd’hui, le projet de rénovation de l’American Memorial Hospital historique poursuit un double objectif : continuer de faire vivre ce bâtiment chargé d’histoire tout en conservant sa mission première en accueillant les enfants malades et leurs familles.

UN BÂTIMENT REPRÉSENTATIF DE L’ÉPOQUE ART DÉCO, SYMBOLE DE L’ARCHITECTURE RÉMOISE

Erigé en 1922, l’American Memorial Hospital est le fruit de la coopération franco-américaine et de l’action de trois femmes : le Dr Marie-Louise Lefort,  Médecin pédiatre, Mme Edith Bangs, présidente du Comité américain et Mme Joseph Krug qui œuvrera pour assurer ce lien précieux entre le comité américain et la France.

L’architecture volontairement sobre et fonctionnelle est contrebalancée par la richesse des fresques et des ornementations dans le hall d’entrée et dans toutes les chambres du 1er étage. Ces fresques, désormais classées au patrimoine de la ville de Reims, avaient pour objectif d’adoucir l'hospitalisation des jeunes malades.

UN PROJET MÉDICAL AU PROFIT DES ENFANTS DE L’ENSEMBLE DU TERRITOIRE 

Afin de maintenir en éveil ce bâtiment historique tout en continuant à accueillir des activités de soins, le projet de rénovation a pour vocation de regrouper les activités de soins de suite et de réadaptation pédiatriques, à savoir l’hôpital de jour, l’hospitalisation complète et les plateaux techniques d’activité.

Le projet prévoit également le regroupement des différentes activités de la psychiatrie infanto-juvénile, de la petite enfance à l’adolescence. 

 

CHIFFRES CLÉS

5 000 m² dédiés aux activités de pédiatrie 
32 000 consultations en pédopsychiatrie
1 400 séjours d’hospitalisation 
160 professionnels accueillis 

LES BIENFAITS DU PROJET 

| Participer à la préservation du patrimoine rémois

Participer à l’amélioration de la prise en charge des enfants de notre territoire.

 

 

LES CLOWNS A L'HÔPITAL AMÉRICAIN

_____________________________________________________

| LE PROJET

Les enfants et les adolescents peuvent être hospitalisés pour des pathologies très diverses, pouvant les amener à rester de quelques jours à de longues périodes à l’hôpital. Pour eux, le milieu hospitalier peut être perçu comme un endroit impersonnel et froid.Leur fragilité est mise à l’épreuve par la maladie mais peut également l’être par un fort sentiment d’isolement  due à la séparation avec la cellule familiale et avec l’école, ou de tristesse, liée au diagnostic, au pronostic et aux traitements. Devoir affronter l’épreuve de la maladie quand on est un enfant n’est pas chose facile.

CRÉER UNE BULLE DE BONHEUR POUR LES ENFANTS HOSPITALISÉS

C’est dans ce contexte que le projet porté par le Fonds d’action du CHU de Reims de « clowns à l’hôpital » s’inscrit et intervient dans le but  d’amener un peu de douceur et de gaieté, le temps d’un rire, d’une histoire, d’une chanson, d’un échange, d’un jeu de marionnettes… En prenant en compte l’enfant, son entourage et son environnement, les clowns de l’association Questions d’époque improvisent une bulle de légèreté, d’évasion pour l’aider à dédramatiser des situations pouvant être douloureuses ou mal vécues. S'il n'est pas un thérapeute, le clown à l'hôpital a des vertus thérapeutiques. S'il ne soigne pas, il pourrait bien être lui-même une sorte de remède ou encore une pilule du bonheur pour les enfants malades.

La démarche du clown se base sur l’observation, une bonne connaissance du milieu hospitalier et un travail de collaboration avec le personnel soignant. En utilisant le jeu, le chant, la musique, la manipulation d’objet ou le slam, les clowns construisent avec les enfants, leurs familles et le personnel soignant, des moyens d’expression, la stimulation de leur imaginaire et un moment privilégié.

« Le projet de clowns à l’hôpital me tient particulièrement à cœur. Je souhaite qu’ils puissent intervenir auprès de tous les enfants, du nourrisson à l’adolescent, car chaque enfant, quelle que soit sa situation ou sa pathologie, a droit à son moment d’évasion et de fantaisie » indique Isabelle DALIGAUT, Cadre du pôle Femme-Parent-Enfant.

L’effet-clown a des bienfaits pour l’enfant, mais aussi pour son entourage. Grâce à leur intervention, les parents, la famille, les proches, ainsi que les personnels soignants découvrent que l’humour et le rêve ont également leur place à l’hôpital.

Vous pouvez participer au financement de ce projet en assistant au Concert des Choeurs de Nicolas Grigny, le samedi 7 décembre 2019 à 20h, en achetant une place avec don.
Initiative en partenariat avec le LIONS Club Reims Champagne.

CHIFFRES CLÉS

33 000 € coût du projet
1 après-midi/semaine fréquence d'intervention des clowns auprès des enfants
1 an durée du projet
2020 début du projet

LES BIENFAITS DU PROJET 

| Participer à l'amélioration du quotidien et du bien-être des enfants hospitalisé.

Participer à l’amélioration de la prise en charge des enfants de notre territoire.

​ ​

 

 

SOUTENIR LES INITIATIVES CULTURELLES

 

Le Fonds d’action s’engage à soutenir les initiatives culturelles et à faire de notre établissement un lieu de culture, de partage et d’ouverture. L’art et la culture sont un vecteur  de la citoyenneté. Prendre soin de celui ou de celle qui est en souffrance, c’est aussi assurer un lien avec la société. Pour permettre aux malades et à leurs proches de vivre la maladie différemment, vous pouvez soutenir des actions concrètes auprès de publics éloignés de la culture. 
 

DISTRIBUTEUR D'HISTOIRES COURTES

_____________________________________________________

 

Le parcours de soins d’un patient est souvent rythmé par des périodes d’attente plus ou moins longues. Le distributeur d’histoires permet de profiter d’une activité ludique et culturelle gratuite avec un temps de lecture choisi par le patient de une, trois ou cinqu minutes.

| LE PROJET

Afin de favoriser un apport culturel gratuit, le CHU souhaite acquérir deux distributeurs d’histoires courtes. Un projet qui permet de proposer des nouvelles ou des poèmes, lisibles « à la volée », à tous les patients accueillis à l’unité de médecine ambulatoire. Cela permettra aux patients de se distraire simplement et gratuitement, pendant les délais de prise en charge, incontournables et récurrents à l’hôpital. Un outil générateur d’ondes positives qui permet d’apaiser les angoisses liées au séjour hospitalier.

 

COÛT DU PROJET

22 710 €
 

Comprend l'achat de deux bornes distributeurs d'histoires courtes, l'abonnement au service de lecture pour deux ans, ainsi que les frais de gestion.

LES BIENFAITS DU PROJET 

| Accéder gratuitement et facilement  à la littérature pendant un séjour à l’hôpital 

| Offrir quelques minutes de lecture et d’évasion aux patients

| Contribuer positivement à la relation patients et soignants