Sections
You are here: Home Actualités Dépistage précoce de la surdité : une réalité au CHU de Reims
Document Actions

Dépistage précoce de la surdité : une réalité au CHU de Reims

by Aurélie Juillard last modified 2010-12-13 09:55

Une proposition de loi visant à généraliser le dépistage précoce de la surdité a été examinée mardi 30 novembre à l'Assemblée nationale. L'occasion de rappeler qu'au CHU de Reims & dans toute la Champagne-Ardenne, le dépistage systématique de la surdité chez le nourrisson est une réalité depuis janvier 2004.

La commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale vient d’adopter une proposition de loi visant à généraliser le dépistage précoce de la surdité. L’examen du texte déposé par Mme Antier et MM. Dupont et Chossy s'est déroulé le mardi 30 novembre.

Le dépistage précoce de la surdité est nécessaire pour éviter à l'enfant un retard d'acquisition du langage. Au CHU de Reims, le dépistage systématique de la surdité chez le nourrisson est une réalité depuis janvier 2004.

Une réalité qui a été généralisée à toutes les maternités de la région Champagne-Ardenne, qu’elles soient publiques ou privées, sous l’impulsion du Professeur Chays, responsable du service ORL du CHU de Reims et de son équipe.

Les quelque 16 500 bébés qui naissent chaque année en région Champagne-Ardenne peuvent tous bénéficier de ce dispositif grâce notamment à l’implication forte sur le terrain du Docteur Pascal Schmidt.

Le Professeur Morville, Chef du pôle Femme-Mère-Enfant au CHU de Reims et son équipe, mais également les équipes de pédiatrie des différents établissements, le réseau de périnatalité régional et l’ARCAMMHE (Association Régionale Champagne–Ardenne pour le dépistage et la prévention des Maladies Métaboliques et des Handicaps de l'Enfant) sont tout aussi mobilisés, notamment pour gérer les données issues du dépistage.

Une chance puisque la surdité permanente néonatale bilatérale touche en moyenne 1 nouveau-né sur 1 000, ce qui fait d’elle l’anomalie congénitale la plus fréquente à la naissance.

LE PRINCIPE DU DEPISTAGE

En Champagne-Ardenne, pour chaque nourrisson, un premier test est effectué à la maternité, en général avant le troisième jour de vie et, si nécessaire, une procédure de « re-test » est assurée dans les 15 jours suivant la sortie de la maternité.

LES PREMIERS RESULTATS

Grâce à ce dépistage, en Champagne-Ardenne, l’âge moyen au moment de l’annonce du diagnostic de surdité est de 3, 2 mois (contre 18 mois au niveau national hors dépistage) et l’âge moyen de la prise en charge audio-prothétique est de 5, 5 mois.

Au 30 septembre 2010, plus de 105 000 enfants champardennais avaient été dépistés dans les seize maternités publiques et privées de la région.

A ce jour, 82 diagnostics de surdité ont été portés.
 
POUR EN SAVOIR PLUS
 
Le détail du dispositif sur la page du service ORL et Chirurgie de la Face et du Cou, ici.
 
Direction du Cabinet et de la Communication du CHU de Reims :
 
Aurélie Juillard, chargée de communication
Tél. : 03.26.78.34.38.
 

Groupe Audition Champagne-Ardenne
Clinique de Champagne :

Nathalie Brissiaud
Tél. : 03.26.78.94.64.
nbrissiaud@chu-reims.fr